EXPOSITION VIRTUELLE / PROJECTION

4&6JUIN , 2019
EXPOSITION VIRTUELLE / PROJECTION

à partir de 18h
IESA - 1 Cité Griset 75011 Paris
18 h  Ouverture au public

EXPOSITION VIRTUELLE / Projection

19h

avec Régis Samba KOUNZI, Nathalie MUCHAMAD, Jean François BOCLÉ, Johan SORDELET et Kim LAN NGUYEN THI
>> Echange avec les artistes

MINORITÉS | Régis Samba KOUNZI

Le projet est intitulé « Minorités », à partir d’un point de vue situé, il a donc pour objectif de dénoncer la stigmatisation, interroger le vécu réservé aux laisser pour compte, particulièrement les LGBT, et de proposer un point de vue personnel et collectif. Il s’articule par des séries autonomes qui formeront à terme une constellation de sujets reliés les uns avec les autres pour donner une vision de la société dans lequel nous vivons actuellement mais aussi une vision du monde souhaité plus solidaire et égalitaire. Le message, c’est que cette transformation radicale de nos modes de pensées ne peut se réaliser qu’en se décolonisant, d’abord soi-même.

  • EN SAVOIR PLUS sur Régis Samba KOUNZI

PHOTOS Régis Samba KOUNZI

 

POUR ELISE |  Johan SORDELET et Nathalie MUCHAMAD

Pour Ellise est un portrait réalisé lors d’une résidence de création en 2017, avec Johan Sordelet à Espace Projet,

Montréal Canada, dans le quartier de Villeray.

Ellise J. Barbara, est une chanteuse canadienne, basée à Montréal d’origine haïtienne . Nous avons discuté d’une séance de photo. Elle passait par une étape de transformation et cette séance photos cherchait à rendre compte de la femme vers laquelle elle cheminait. Sur un ensemble de prises, elle a choisi celle-ci, qui fut ensuite imprimée au format poster.

  • EN SAVOIR PLUS sur Johan SORDELET

  • EN SAVOIR PLUS Nathalie MUCHAMAD

 

 

Photos de Johan SORDELET

 

Photos de Nathalie MUCHAMAD

 

 

 

 

TRANSIDENTITÉS [ 2014 ] | Kim LAN NGUYEN THI

Installation photographique
7 Tirages lambda 15×20 cm

L’installation Transidentités fait suite à une série d’entretiens menés avec E.M.M lors de son entreprise de changement de sexe. Les entrevues ont débuté en 2012, quelques mois après le début du traitement hormonal substitutif, et se sont terminées en juillet 2013.
Dans la répétition d’une même image photographique, cette installation tente de tenir à distance la dénomination par un jeu de subordination réciproque entre texte et image.
La confrontation entre l’un et l’autre, générant différents rapports de désignation, description, ou encore classification, nous forcent à interroger les notions de ressemblance et d’affirmation et interroge ainsi les mécanismes d’attribution de l’identité.

  • EN SAVOIR PLUS sur KIM LAN NGUYEN THI

 

 

 

 

Dans le musée des gens | Jean François BOCLÉ

 

  • En savoir plus sur Jean François BOCLÉ

 

 

 

 

MENU